fbpx
Accueil De nouvelles perspectives pour la Bibliothèque Armand-Frappier

De nouvelles perspectives pour la Bibliothèque Armand-Frappier

Développement Direction générale

Partager

À la suite d’un processus de réflexion et d’analyse sur le modèle actuel de la Bibliothèque Armand-Frappier, le Cégep de Valleyfield et la Ville de Salaberry-de-Valleyfield entrevoient de nouvelles perspectives pour ce lieu culturel. À travers une démarche entamée il y a plus d’un an, les deux organisations constatent des besoins d’expansion, dans un contexte de croissance étudiante et démographique.

Une volonté de bonifier l’offre de service globale pour le Cégep

Rappelons que cet espace de lecture et d’étude est né d’un partenariat entre la Ville de Salaberry-de-Valleyfield et le Cégep de Valleyfield, il y a près de 30 ans. Unique au Québec, ce lieu a su répondre aux besoins des communautés collégiale et municipale pendant plusieurs années. Or, à la suite des travaux et des consultations menés par un comité institutionnel du Cégep, qui a réalisé des sondages et des études comparatives avec d’autres bibliothèques du réseau collégial, les conclusions démontrent l’importance de moderniser les lieux, les espaces disponibles, ainsi que les collections de livres et d’ouvrages.

Un changement important à venir pour les usagères et usagers

Le manque important d’espaces à court et moyen termes au sein du Cégep, pour accueillir une population étudiante en croissance au cours des prochaines années, ainsi que les lieux de rencontres et d’étude insuffisants, justifient la décision de ne pas renouveler le protocole d’entente qui viendra à échéance en 2027. Dans ce contexte, la Direction du Cégep a présenté le fruit de ses conclusions aux instances internes, dont à la commission des études et au conseil d’administration. Finalement, les discussions se sont terminées avec les membres du conseil d’administration de la Corporation de la Bibliothèque Armand-Frappier, où siègent des représentants du Cégep et de la Ville qui assurent la gestion du protocole d’entente.

Monsieur Marc Rémillard, directeur général du Cégep de Valleyfield, précise :

« Nous tenons d’abord à remercier le comité de travail qui a permis de faire différents constats importants afin d’obtenir un portrait complet de la situation et de déterminer les 2 premières balises quant à l’offre de service de notre future bibliothèque. Certes, il nous reste encore beaucoup d’étapes à franchir dans notre projet, qui sera très enrichissant et stimulant pour notre communauté collégiale. Assurément, le Cégep et la Ville partagent un objectif commun, soit de se doter de meilleures installations, dans un contexte d’évolution de la population et de ses besoins. Nous mettrons tout en oeuvre, dans les prochains mois, pour assurer, avec notre partenaire et les équipes en place, une transition harmonieuse », conclut-il.

Une nouvelle ère se dessine pour l’infrastructure municipale

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield a, de son côté, octroyé un mandat de services professionnels afin de compléter une analyse diagnostique de la bibliothèque et de ses points de services. Cette analyse, présentement en cours, permettra d’identifier concrètement les besoins actuels et futurs de Salaberry-de-Valleyfield pour offrir à la population, qui est en croissance, un service de bibliothèque de qualité dans un espace attrayant, stimulant, aux ressources documentaires riches et diversifiées et donc, répondant aux besoins de la Ville et de ses citoyennes et citoyens. Différents scénarios d’emplacement seront évalués en ce sens.

Monsieur Miguel Lemieux, maire de Salaberry-de-Valleyfield, poursuit :

« La réflexion sur l’avenir de la Bibliothèque Armand-Frappier nous permet d’entrevoir des opportunités prometteuses pour notre ville et notre population. Nous sommes déterminés à répondre aux besoins culturels et éducatifs croissants de notre communauté avec des installations modernisées. Nous travaillerons au cours des prochains mois à établir cette vision de ce nouveau pôle culturel d’importance », soutient le premier magistrat.

De part et d’autre, il est encore trop tôt pour conclure sur les modèles retenus; dans tous les cas, il s’agit de projets majeurs très porteurs qui mettront en lumière une nouvelle offre de savoirs et de culture. D’ici là, la Ville et le Cégep travailleront de pair afin de poursuivre leur collaboration et de maintenir les services essentiels à leurs clientèles respectives. D’autres informations pourront être partagées en temps opportun.

S’inscrire à l’infolettre

Quels contenus souhaitez-vous recevoir ?